Mon V.I.E, maintenant !

(Quelques chiffres intéressants sur le volontariat international en entreprise)

Temps de lecture : 2 minutes

Avant le COVID, chaque année, plus de 10.000 jeunes entre 18 et 28 ans se sont mis au service de sociétés françaises dans le cadre du volontariat international en entreprises.

Parmi ces entreprises, on compte 66% de PME.

Au terme de leur périple dans un total de 135 pays, 68% de ces jeunes en V.I.E se sont vus proposer un poste.

Le statut de V.I.E prévoit le versement par l’entreprise d’une indemnité mensuelle de 723,99 €, plus une indemnité qui varie selon les pays et la durée de la mission (par exemple, 1213.12 € pour Berlin et 2252.18€ pour Boston, USA).

Ces indemnités sont exonérées de l’impôt sur le revenu, et exonérée de toutes cotisations sociales (et pas seulement de la CSG-CRDS comme l’indique le site service-public.fr).

Par rapport à un salaire versé dans les conditions habituelles, cela représente une économie de coût patronal de 52% et un gain de revenu de 33% pour le salarié (% issus de l’exemple USA ci-dessus).

Ce sont des conditions particulièrement propices, d’une part pour l’implantation à l’étranger des entreprises françaises, et d’autre part pour offrir aux jeunes diplômés une expérience enrichissante.

Le site Business France.

Gageons donc que les projets de V.I.E reprendront rapidement avec l’amélioration de la situation sanitaire.

Notre cabinet est agréé par Business France comme opérateur accompagnant à l’international les PME-ETI françaises éligibles au Chèque Relance Export.

Nous pouvons vous accompagner pour l’ensemble des démarches entourant l’expert, y compris vos projets de détachement de personnel à l’étranger.